bien préparer la plantation

Bien préparer la plantation de son arbre : les règles de base

 

Bien préparer la plantation de son arbre n’est pas une tâche bien complexe ni très ardue. Cependant, votre arbre poussera dans de meilleures conditions si vous respectez quelques principes de base.

Quelles sont les dimensions du trou de plantation ? Quelles sont les opérations à réaliser sur les racines ? A quoi sert le pralinage ? Faut-il aussi tailler les branches ?…Pas de panique !! Feeling Jardins vous détaille toutes les étapes…

La fosse de plantation

Bien préparer la plantation de son arbre, c’est d’abord creuser une fosse de plantation bien large et profonde. En effet, le volume de ce trou nécessite d’être 2 à 3 fois plus grand que celui de la motte ou des racines nues. (1,5 à 2 fois plus grand pour les containers)

En outre, le sol est structuré en différentes couches que l’on appelle « horizons ». Respectez donc cette organisation pour garder les conditions optimales à l’enracinement et au développement du végétal. Pour cela, il faut mettre de côté la terre de surface puisque, plus riche en matière organique, elle sera utilisée à la plantation. Quant à la terre de profondeur, apportez-y un peu de vieux compost; ce mélange enrichi favorisera l’émergence de nouvelles racines.

Par ailleurs, il est important de garder un sol meuble pour permettre aux racines de s’étendre et de s’ancrer en profondeur. Pour cela, griffez les parois du trou et ameublissez le fond de la fosse.

Enfin, réalisez un petit monticule de terre et de compost au fond du trou. Celui-ci servira de socle aux racines ou à la motte.

Préparation des racines de l’arbre

Bien préparer la plantation de son arbre, c’est aussi « bichonner » le système racinaire. Pour cela, Feeling Jardins vous préconise de tailler les racines à l’aide d’un sécateur. Commencez alors par vous débarrasser des racines abîmées et équilibrez au mieux l’ensemble du système racinaire.

De là, enduisez les racines d’un pralin : mélange de terre, d’eau, du compost ou bien même de la bouse de vache. (Notez que vous pouvez trouver des pralins « tout-prêt » en jardinerie !) D’ailleurs, cette opération permet de limiter le dessèchement des racines mais elle a aussi d’autres avantages…

En effet, le pralinage crée une « gaine » protectrice autour des racines: ce qui permet d’accroître la cicatrisation. Il favorise également un meilleur contact entre les racines et le sol. Enfin, ce procédé active l’apparition de nouvelles radicelles et facilite ainsi la reprise de l’arbre.

Dans le cas des arbres en containers, retirez avec soin votre végétal de son pot. Si les racines vous paraissent sèches, humidifiez la motte pendant quelques minutes.

Quant aux arbres en motte, ne retirez pas la tontine (filet biodégradable qui maintient la motte autour des racines). Celle-ci sera enlevée au moment de la plantation.

Et la partie aérienne ?

Bien préparer la plantation de son arbre ne concerne pas uniquement le système racinaire. C’est pour cela que Feeling Jardins vous recommande d’effectuer également une taille des branches de votre arbre.

Commencez par tailler l’extrémité de celles-ci, en enlevant un tiers des pousses de l’année. Privilégiez celles qui sont endommagées, qui s’entrelacent ou qui reviennent vers l’intérieur de l’arbre. Cela permettra alors au soleil de pénétrer au cœur de votre plant.

En outre, certaines espèces ne nécessitent qu’une taille légère (les arbres fruitiers à pépins, comme le pommier, le poirier). Pour d’autres, comme le chêne, le marronnier ou le liquidambar, la taille n’est pas recommandée, à moins d’y être contraint.

Après tout cela, votre arbre est prêt à être planté !

Vous habitez à Mâcon, Cluny, Saint Bonnet de Joux , Matour , du coté de La Clayette,  Chauffailles ou bien Charlieu, n’hésitez pas à nous contacter !

Ensemble, choisissons Votre solution paysagère !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.