créateur d'ambiance végétale

L’exposition au soleil pour les plantes du jardin

L’une des questions les plus importantes à se poser pour créer votre ambiance végétale est : où les plantes iront-elles dans votre jardin de Mâcon, de Chauffailles ou de Charolles ? Et quel sera l’ensoleillement ? De plus, bien que l’arrosage et le type de sol soient plus ajustables, la quantité de soleil dans votre espace extérieur est une chose qu’il est difficile de changer. En effet, chaque végétal a besoin d’un type d’ensoleillement particulier. Certains ont évolué pour tolérer la lumière directe du soleil sans brûler tandis que d’autres ont appris à faire face dans l’ombre épaisse.
Alors, pourquoi les plantes ont besoin de la lumière du soleil ? Quelles stratégies ont été mises en place par les végétaux pour s’adapter à l’excès ou au manque de lumière ? Quelles sont les différentes expositions au soleil dont les plantes ont besoin au jardin?…
Dans cet article, Feeling Jardins vous éclaire…

Les plantes ont besoin de la lumière du soleil

Les végétaux absorbent la lumière du soleil pour la transformer en énergie; ils en ont besoin pour s’alimenter et se développer. Ne dit-on pas que les plantes sont des organismes à énergie solaire ? Ce principe fondamental de la vie végétale est appelé la photosynthèse. Les plantes utilisent alors l’énergie du soleil pour fabriquer du sucre à partir du dioxyde de carbone et de l’eau. Ainsi, les molécules de sucre, créées par la photosynthèse, et les minéraux absorbés dans le sol alimentent et renforcent la plante. On peut donc dire que la lumière du soleil est essentielle au bon développement des végétaux de votre jardin.

L’adaptation des plantes à l’ombre et au soleil

Les stratégies végétales à l’ombre

Les végétaux qui poussent naturellement à l’ombre (sous-bois, clairière, …) ont développé un cycle végétatif éphémère et décalé. Ces plantes de sous-bois fabriquent alors leur feuillage en hiver ou au printemps. Puis, elles fleurissent aux beaux jours avant d’entrer en dormance durant la période estivale. Les perce-neige, les anémones de printemps et les jacinthes des bois font partie de ces  » printanières fugaces ».
Une autre stratégie d’adaptation à l’ombre consiste à fleurir en automne. Ainsi, dès les premières pluies, les plantes produisent leur feuillage puis disparaissent à la fin du printemps et en été. C’est le cas des cyclamens, sternbergias et des colchiques.

Les stratagèmes des plantes face à un ensoleillement important

De nombreuses plantes qui croissent en milieux dits secs (garrigue, steppe, causse, …) ont adapté leurs organes végétatifs pour supporter les excès de soleil et de chaleur.
Ainsi, certaines feuilles ont développé une paroi épaisse où se cachent les stomates (pores). C’est le cas des lauriers roses, pittosporum, phormium et eucalyptus.
D’autres plantes ont couvert leurs feuilles d’un tapis de poils denses. Cette couche isolante de « velours » protège alors les stomates de la chaleur tout en réfléchissant les rayons du soleil. (Lavandes, Santolines, Stachys, …)
Une autre stratégie revient à diminuer la surface foliaire afin de limiter l’évaporation. Les thyms et les graminées, par exemple, avec leurs feuilles minuscules, ont adopté cette solution.
Dégager des huiles essentielles pour former un brouillard dans le but de faire écran au soleil est une parade utilisée par les plantes aromatiques. C’est le cas des origans, des thyms, des sauges mais aussi des cistes et des eucalyptus.
Enfin, d’autres végétaux sont capables de retenir l’eau dans leurs tissus : on les appelle les plantes grasses ou dites « succulentes ». Les orpins, sedums, joubarbes ou autres delospermas résistent sans mal aux excès de soleil et de chaleur.

Les différents types d’exposition dans votre jardin

L’exposition au soleil à différents endroits de votre jardin de Paray-le-Monial ou de Marcigny , permet de trouver la bonne plante qui grandira au bon endroit. De plus, en Bourgogne, nous savons qu’un nombre d’heures d’ensoleillement qui s’allonge annonce la chaleur. Par contre, certaines conditions à l’ombre peuvent faire chuter la température de 10°C et augmenter l’humidité. Ainsi, pour réussir la création de votre ambiance végétale, l’exposition au soleil dans votre jardin doit correspondre aux besoins des plantes que vous y installerez.

Exposition Plein soleil

Un endroit de votre jardin de Cluny ou de Roanne, est considéré comme « plein soleil » lorsqu’il reçoit les rayons directs du soleil pendant au moins 6 heures par jour. Bien sûr, il existe de nombreux végétaux qui se satisfont de plus de 6 heures d’ensoleillement et qui sont capables de supporter des conditions de sécheresse, une fois établis. Mais, une fois vos plantes de plein soleil installées, Feeling Jardins vous recommande de mettre en place un paillage organique ou minéral. Cela aidera les plantes à maintenir leurs racines au frais et à conserver l’humidité du sol.

Exposition mi-ombre / mi-soleil

Ces deux termes sont souvent associés ensemble et signifient un besoin d’ensoleillement direct de 3 à 6 heures par jour. Ainsi, une plante de mi-soleil bénéficiera du juste nombre d’heures de soleil pour favoriser sa production de fleurs et de fruits. Et, une plante de mi-ombre profitera d’un peu d’apaisement face à la chaleur intense du soleil.
La catégorie « Mi-soleil / Mi-Ombre » regroupe une quantité de plantes. Aussi, si vous doutez du besoin en ensoleillement de certains végétaux, vous pouvez tester ou expérimenter en les installant dans votre jardin de La Clayette  ou de Dompierre-les-Ormes. Ou vous pouvez également contacter votre jardinier paysagiste Feeling Jardins qui, avec son expérience et ses connaissances, saura trouver la plante idéale au bon endroit.

Exposition Ombre totale

« Ombre totale » ne veut pas dire « sans soleil ». Cela signifie que les plantes d’ombre peuvent vivre avec moins de 3 heures de soleil direct par jour. Le reste de la journée, la lumière peut être tamisée par l’ombre d’un arbre, d’un mur ou de votre maison.

Ce qu’il faut retenir : Les plantes ont besoin de soleil pour s’alimenter et se développer. Elles ont des besoins différents quant à la quantité d’ensoleillement direct : certaines plantes préfèrent un ensoleillement important et ont développé des moyens de résister à l’excès de soleil et de chaleur. Par contre, d’autres végétaux craignent ses excès d’ensoleillement et ont évolué pour survivre dans des milieux ombragés.
Aussi, pour la création d’ambiances végétales dans votre jardin de Charlieu ou de Riorges , contactez Francis Dalary, votre jardinier paysagiste.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.